In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow

Calendrier Hégirien

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Mes observations en tant que chercheuse au sein du lycée Averroès PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles

Rédigé par Carol Ferrara | Samedi 14 Février 2015
Carol Ferrara est doctorante en anthropologie, Boston University.

7453897-11489279

De 2012 à 2014, Carol Ferrara, doctorante en anthropologie (Université de Boston), a effectué plusieurs visites au lycée Averroès, au sein duquel elle a pu réaliser observations et entretiens auprès des élèves et de l’équipe pédagogique. Cet établissement privé d’enseignement musulman est au centre de controverses lancées par un professeur de philosophie, Soufiane Zitouni, y ayant exercé les premiers mois de l’année scolaire 2014-2015. Par ce témoignage, la chercheuse espère « pouvoir ajouter une perspective objective et neutre ».

J’ai rencontré pour la première fois Hassan Oufker, le directeur du lycée Averroès, à la suite d’un rendez vous que j’ai eu en mai 2012 avec Makhlouf Mamèche, le directeur adjoint du lycée, vice-président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), et président de la nouvelle Fédération nationale de l’enseignement musulman (FNEM).

A la suite de l’étude que j’ai effectuée pour mon mémoire de master à l’American University of Paris (intitulé « Religious Tolerance and Understanding in the French Education System », publié en anglais dans le Journal of Religious Education, décembre 2012), j’étais en train de préparer ma recherche de terrain pour ma thèse en anthropologie à l’Université de Boston aux Etats-Unis intitulé provisoirement « La transmission de la foi dans la République » sur les institutions d’éducation en France qui tentent de transmettre à la fois les valeurs françaises et les valeurs religieuses.

Depuis cette première visite au lycée, j’ai revisité l’établissement plusieurs fois pour ma recherche, la plus récente étant un séjour de 15 jours en novembre 2014, pendant lequel j’ai assisté aux cours, observé des réunions entre professeurs et la direction, discuté avec les professeurs et parents d’élèves, et interviewé des anciens élèves du lycée.

Après les premières visites à l’école pendant lesquelles j’ai dû mériter leur confiance, M. Oufker m’a donné carte blanche pour ce dernier séjour de circuler librement dans les couloirs, assister aux cours (avec la permission des professeurs, bien sûr), et manger avec tout le monde dans la caféteria. Il m’a également invitée à assister aux événements et aux réunions au sein du lycée et m’a réservé une salle pour me permettre d’interviewer en tête-à-tête les anciens élèves (sans contrôle du lycée). Pendant mon séjour, j’ai aussi eu l’opportunité d’observer les cours de Soufiane Zitouni(ancien professeur de philosophie) ainsi que ceux de Sofiane Meziani (professeur d’éthique).

Lire la suite...
 
France 3 : La grande mosquée de Lille a ouvert ses portes pour parler religion, Islam et citoyenneté PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles
 Se rencontrer pour mieux se connaître : après le choc des attentats de janvier, la Grande Mosquée
de Lille a décidé d'ouvrir ses portes, pour parler religion, Islam et citoyenneté. 

alt

 













 "L'écrasante majorité des Musulmans de France n'aspirent qu'à vivre leur Islam en paix…"
Brahim El-Hadi, membre du bureau de la Mosquée : "La meilleure réponse à ces événements... c'est aux
musulmans de s'ouvrir, et de permettre à nos concitoyens de venir, de visiter la mosquée et de faireconnaissance"

Mais ils ne sont pas si nombreux à avoir osé franchir les portes de la mosquée. "Je suis habitante de Lille
sud, je passe devant, mais cela me faisait peur même" France 3 : La grande mosquée de Lille a ouvert ses portes pour parler religion, Islam et citoyenneté
 Pour une autre visiteuse : "Pour moi l'Islam est religion comme une autre, de paix et de tolérance. C'est ce qu'on nous a démontré ici et cela fait du bien de l'entendre"
La Grande Mosquée de Lille accueille quotidiennement 300 fidèles pour les prières. Le
vendredi, ils sont parfois 2000… Ici, les prêches condamnent le terrorisme et appellent à la tolérance…

Abdelwaheb Nbahedda, président de la Grande Mosquée de Lille : "je pense qu'il est
important de casser cette méconnaissance de l'Islam, et d'ailleurs le message du Coran appelle à l'entre-connaissance, à partager, indépendamment de nos convictions religieuses"

Et pour faire tomber les préjugés, dans cette mosquée, on espère que d'autres journées
comme celle-ci seront organisées partout en France.

 
Communiqué de la Grande Mosquée de Lille (GML) PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles

 

Depuis hier, La capitale danoise a été la cible de deux attaques terroristes. Deux personnes y ont laissé la vie et plusieurs autres ont été blessées. La Grande Mosquée de Lille dénonce et condamne très fermement ces attaques et présente ses condoléances aux familles des victimes et au peuple danois.

 Lille, le Dimanche 15 février 2015

 
Lycée Averroès : une sombre étoile a filé PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles
Rédigé par Sofiane Meziani | Mardi 10 Février 2015

Le lycée musulman Averroès face aux graves accusations de Soufiane Zitouni, ex-professeur de philosophie. Photo prise en 2009.

Le lycée Averroès est durement secoué ces derniers jours après les graves accusations exprimées le 5 février par un membre de son corps enseignant, Soufiane Zitouni. Les attaques à l'encontre de l'établissement musulman ont particulièrement touché son collègue Sofiane Meziani, auteur d'une réplique (« "Charlie Hebdo": le problème n'est pas religieux. Stigmatiser les musulmans est une erreur », Le Plus de l'Obs, 20 janvier) à la première tribune du professeur de philosophie (« Aujourd'hui, le Prophète est aussi Charlie », Libération, 14 janvier) que ce dernier n'a pas appréciée. Sofiane Meziani, professeur d'éthique, a décidé de répondre à Soufiane Zitouni par une tribune exclusive sur Saphirnews.
 Dans une tribune truffée de mensonges et de propos calomnieux parue dans Libération, vendredi 06 février, Soufiane Zitouni, l’ancien professeur de philosophie du lycée Averroès, actuellement en « arrêt maladie », s’efforce d’exprimer les « raisons » supposées de sa « démission » en apportant une description fallacieuse d’un établissement qui n’existe que dans son imagination. Les graves accusations que contient son texte relèvent davantage de ses propres fantasmes que de la réalité prometteuse de cet établissement élu meilleur lycée de France en 2013, et témoignent, au demeurant, de la folie de celui qui prétend « éclairer l’islam par la raison » et illuminer nos obscures intelligences. Eh oui, il semble que la folie, elle aussi, à ses raisons que la raison ne reconnaît point. Une folie qui s’ignore est plus pernicieuse qu’une raison qui ignore.

Je pourrais, ici, m’étaler longuement sur l’inconsistance patente du texte de ce professeur, garni de clichés, de raccourcis, de contradictions, d’absurdités et surtout d’anecdotes risibles récoltées de la bouche de ses élèves. Mais ne souhaitant pas tomber dans le piège de la justification, ni réduire le débat aux positions puériles de cet ancien collègue, je m’efforcerai plutôt de maintenir le propos dans une certaine altitude intellectuelle pour analyser les choses avec un peu plus de hauteur.
Lycée Averroès : une sombre étoile a filé

Une réponse à la lumière d'Averroès

Cet ancien collègue d’Averroès s’est apparemment, selon ses propres dires, senti investi d’une mission « averroïste » lorsqu’il a intégré le lycée qui porte le nom du célèbre savant andalou. En d’autres termes, il s’est érigé en éclaireur ayant pour prétentieuse ambition de délivrer les « islamistes antisémites » que nous serions de l’obscurantisme, un peu à l’image de cette étoile qui scintille dans l’obscurité de la nuit pour servir de repère au voyageur égaré du désert. Ainsi, cet enseignant, guidé par ses propres illusions à la manière d’un Don Quichotte, demande à l’imagination de lui offrir ce que la réalité ne lui reconnaît pas : la dignité et le courage. Il nie ce qui est pour voir ce qu’il veut. Ainsi voit-il dans la naïveté d’une élève le signe d’une extrémiste en puissance, dans une banale salle de professeurs un « territoire musulman », dans l’attention d’un collègue l’ayant invité à dîner chez lui l’empreinte du Hamas. Sous prétexte de combattre l’extrémisme, ce faux héros de la République ne fait que poursuivre un but égocentrique qui le fera briller d’une fausse lumière aux yeux de ceux dont il convoite l’attention.
Lire la suite...
 
SIGNEZ LA PÉTITION "AVEC AVERROÈS" PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles

Le lycée musulman Averroès de Lille vient d’être l’objet d’une violente attaque par un de ses enseignants dans un article publié dans un quotidien national et ce, sans qu’aucun des autres acteurs de sa communauté éducative n’ait pu être entendu en même temps et sans qu’aucune preuve ne soit fournie.

 Nous soussignés, formateurs, conférenciers, animateurs de débats, visiteurs invités, étant intervenus ou intervenant encore dans cet établissement, ne nous reconnaissons pas dans la vision, la description et le jugement de cet établissement par ce professeur. En particulier, nous n’avons jamais observé de double langage, d’antisémitisme ou de radicalisation des membres de sa communauté scolaire, qu’ils soient parents, élèves, enseignants ou responsables. Bien au contraire, nous avons été frappés par l’esprit d’ouverture, de tolérance, de respect mutuel et de convivialité qui y règne.

 Au-delà de l’injustice qui est faite à la communauté éducative du lycée Averroès si attachée aux valeurs conjuguées de la République et de l’Islam du juste milieu, nous nous interrogeons sur la portée et l’écho donnés aux propos subjectifs et non vérifiés d’un seul homme.

 Au moment où la nation française s’efforce de promouvoir une unité nationale après les terribles attentats dont la France a été victime, c’est le symbole de la réussite d’un Islam de paix respectueuse de la république qui est violemment pris à partie.

 L’émergence et la structuration d’un enseignement musulman de France aux côtés des autres enseignements confessionnels, la création d’institutions musulmanes officielles, et l’octroi de leur reconnaissance par l’Etat seraient-ils ainsi combattus ?

 Nous attendons donc de l’Etat français qu’il rende justice des graves accusations attentatoires à l’honneur du lycée Averroès.

 Soutenez le lycée Averroès en signant la pétition en ligne :

http://www.petitions24.net/avec_averroes

 
Pourquoi je suis engagé au lycée Averroès. Par: Eric DUFOUR, Directeur adjoint PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles

 

alt

 Eric Dufour, directeur adjoint du lycée Averroès où il enseigne depuis 2007 après avoir exercé dans un établissement catholique, défend dans cette tribune le lycée musulman mis en cause ces derniers jours par un de ses enseignants qui a démissionné. Une lettre, dit-il, « contre les ignorants qui se nourrissent du fiel médiatique éphémère, contre les imposteurs vaniteux».


 Je suis arrivé un beau matin du mois de décembre 2007 à la mosquée de Lille Sud avec derrière moi une expérience de 18 ans d’enseignement. Je n’ignorais pas ce qui se disait du lycée et de ses dirigeants depuis des années mais je m’y suis présenté sans préjugés et avec enthousiasme pour une vacation de quelques mois de préparation au Baccalauréat, l’établissement devant pallier l’arrêt maladie d’une collègue.

Je n’ai eu qu’à me féliciter de ma décision tant l’accueil de la direction, des collègues et des élèves fut chaleureux. Le lycée obtenant la rentrée suivante le passage sous contrat avec l’Etat, j’ai choisi de demander une mutation pour exercer ma mission d’enseignement dans l’établissement.

Pourquoi quitter une grande institution catholique de l’agglomération lilloise après 16 années de bons et loyaux services ?

Non par dégoût d’entendre ce que les élèves disaient au sujet des « arabes » et des « musulmans », parce que ce phénomène existe mais n’intéresse pas les médias, auquel cas je serais parti plus tôt. J’ai toujours considéré que ma mission de pédagogue était de m’opposer à ce genre de comportement ; je n’ai jamais considéré que mes élèves fussent islamophobes ou extrémistes mais simplement ignorants et quelque peu influencés par l’éternelle présentation dévalorisante du monde arabo-musulman dans les sphères politico-médiatiques. Je m’attachais donc à leur opposer des arguments et à débattre avec la sérénité nécessaire.

J’ai pris le chemin d’Averroès par amour pour cette formidable aventure humaine et pédagogique, par défi personnel en milieu de carrière et par envie d’apporter ma modeste expérience à un établissement qui répondait à une injustice dans le monde éducatif alors que les autres confessions avaient déjà des établissements sous contrat d’association.

Depuis lors, je n’ai jamais regretté mon choix dans la mesure où j’y ai trouvé une famille et un espace d’épanouissement personnel et professionnel. La direction m’a ensuite confié des responsabilités jusqu’au poste de directeur adjoint que j’occupe depuis la rentrée 2014.
J’ai aimé ce lycée, je l’aime et je l’aimerai toujours. Pour quelles raisons ?

 

Lire la suite...
 
Rencontre autour du Prophète (saws) PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles

10888568_773722369347758_1184905844111828598_n

L’Union des Organisations Islamiques de France et Havre De Savoir vous invitent à une rencontre autour du Prophète Muhammad (saws). Une rencontre particulière où on abordera la vie du dernier Messager de Dieu, un Prophète qui fait l’objet de nombreuses controverses alors qu’il est, comme Allah le décrit, une miséricorde pour l’humanité. Allah dit dans le Coran « Nous ne t’avons envoyé qu’entant que Miséricorde pour toute l’humanité » [Sourate 21:107].

Cheikh Ahmed Jaballah interviendra dans un premier temps sur l’humanisme du Prophète (saws), suivi par le professeur Tariq Ramadan qui traitera notre rapport au Prophète (saws), entre intelligence et émotion. Des interventions qui seront suivies d’un échange avec les participants, qui pourront débattre librement avec nos deux invités.

Cette rencontre se veut être un espace de réflexion et d’analyse sur le lien intime que chacun de nous doit avoir avec notre bien aimé Prophète (saws). Le but étant de découvrir ou de redécouvrir la personnalité du dernier des Prophètes Muhammad (saws).

Les places sont limitées, pour vous inscrire veuillez remplir le formulaire d’inscriptions en cliquant ici. La participation aux frais est de 10€. La rencontre débutera à 13H30 et aura lieu à l’I.R.I.S : 2 bis rue Mercoeur, 75011 Paris.

 
Amar LASFAR analyse les attentats de janvier 2015 PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles
 
Retour sur la marche républicaine de dimanche 11 janvier 2015. Par: Amar LASFAR PDF Imprimer Envoyer
Articles - Articles
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 de 52